Présentation de la méthode de la Kiné Energétique

1. Une thérapie manuelle d'une grande efficacité

Cette efficacité est bien sûr due au travail simultané sur les 4 niveaux décrits en page d'accueil, mais elle est aussi renforcée par la diversité et la multiplicité des outils agissant en synergie et en complémentarité, dans le même but de libération de la personne.

Therapie manuelleLes outils de la Kiné Energétique (KE)

  • L'ancrage du praticien pour une puissance et une sécurité maximale.
  • Les gestes précis et doux pour la palpation et la libération des tissus.
  • Le souffle simultané du patient et du thérapeute qui accompagne la libération.
  • Au bout du souffle le patient arrive à une apnée expiratoire qui provoque une carboxie dans son sang (augmentation du taux de CO2). Sur le plan biochimique, cette carboxie entraîne une réaction de détente au niveau des synapses cholinergiques qui participe à la détente musculaire et corporelle.
  • L'intention qui agit par loi d'attraction sur le plan mental.
  • La visualisation du but à atteindre.

L'application simultanée de tous ces outils permet d'obtenir des résultats immédiats étonnants pour la libération du corps, dans la plupart des pathologies rencontrées lors de la pratique de la kinésithérapie, de la physiothérapie et de l'ostéopathie.

2. Le rôle du Système Nerveux Neuro Végétatif (SNNV)

Devant un patient plus ou moins tendu et stressé, nous avons beau lui dire : « Mais détendez-vous donc ! Vous êtes tout crispé ... ! ».  Il ne le peut pas ! Ses tensions sont involontaires.
Physiologiquement, elles représentent les réponses involontaires du SNNV face aux difficultés liées à son environnement professionnel, affectif, familial, social, etc....

Ces tensions sont créées par la somme de toutes les agressions physiques, psychiques, mentales et environnementales dont le patient est la cible. Ces agressions captées par les organes des sens, sont enregistrées par le SNNV et de là transitent pour somatiser dans le corps physique et former le terrain plus ou moins tendu chez le patient.

Tous les individus ne sont pas égaux devant ces agressions. Avec la multiplicité sans cesse accrue de celles-ci, les personnes les plus sensibles constituent une nouvelle clientèle en croissance continue, demandeuse d'un traitement adapté à leur cas. Chez eux, les seuls traitements physiques classiques ne tiennent plus dans le temps. Le stress reprend rapidement le dessus. Ils sont le produit et les victimes de notre société pour qui la rentabilité et le gain de l'argent prévalent sur les valeurs humaines, entraînant sur toute la population une certaine peur de l'avenir et de l'insécurité, même pour ceux qui aujourd'hui vont bien.
La technique de la KE permet justement de répondre à cette problématique afin de libérer le terrain et le SNNV de ses tensions profondes et d'amener le patient à comprendre, à gérer et à maîtriser ses émotions et sa vie en général.

3. La gestion du stress et des émotions

Osteopathie energetique

Zoom grille de lecture

Une personne ainsi stressée, en proie à des émotions négatives, ressent toujours soit un certain serrement dans la gorge, une oppression sur la poitrine ou des nœuds dans le ventre.  

Ces réactions, de type subjectif, immédiates au stress ressenties par le patient sont parfaitement palpables sous forme de tensions physiques des différents tissus de la gorge, de la poitrine ou du ventre.
Un travail de recherche systématique durant 25 années a permis à Jean-Michel DEMELT et son équipe, de démontrer sur des milliers de cas, que la localisation de ces tensions ne se faisaient pas au hasard, mais selon une topographie bien précise et reproductible.

Cette étude a permis de mettre au point et de confirmer la grille de lecture spécifique à la KE qui détermine des paramètres précis quant aux causes émotionnelles des différentes pathologies et de leur ancienneté. Elle permet également de quantifier l'importance de l'impact émotionnel d'après la force de ces différentes tensions.

Cette recherche montre que ce n'est pas la gravité du vécu réel qui entraîne la pathologie, mais la gravité du seul ressenti de la personne face à son vécu.

Un vécu imaginaire peut être aussi perturbant qu'un vécu réel, du moment que la personne la ressent comme telle. L'importance de la somatisation dépend plus de la sensibilité de la personne que de la gravité réelle du vécu émotionnel. Certains vécus difficiles peuvent être très anciens, dater de l'enfance, de la vie foetale, voire du transgénérationnel.

Lorsque le patient le désire, leur conscientisation permet de reconnaître les causes profondes des pathologies, d'aider la personne à s'en libérer et de lui apprendre à décider librement de son chemin à suivre pour l'avenir par la Reprogrammation  Positive.

4. La reprogrammation positive (RP)

La conscientisation permet au patient de déterminer avec précision :  « Ce qu'il ne veut plus ».
La dernière étape du traitement consiste à lui proposer le choix de passer de :

  • « Ce qu'il ne veut plus » à
  • « Ce qui est juste pour lui maintenant »

Le patient et le thérapeute gardent bien sûr la totale liberté d'aller jusque là ou d'arrêter le traitement par la seule libération du corps physique. La RP permet évidemment d'aller bien plus loin, mais demande aussi un apprentissage et une expérience plus approfondie de la part du praticien. Cette technique s'acquiert dans le stage KE3 et se perfectionne lors des séminaires de mise en pratique professionnelle (MEPP).

Ce travail reste simple et est basée sur des connaissances de coaching, de PNL ou encore de sophrologie pour aider le patient à décider vers où il veut aller en créant de nouvelles affirmations positives. Il va les prononcer à haute voix, inspirer et les ressentir en lui, avec les images et les sensations qu'elles produisent dans son corps. Il apprend ainsi à intégrer un nouveau schéma de fonctionnement afin de décider librement de qui il veut être.

Cette technique, en plus de libérer la personne durablement de ses symptômes physiques, lui procure de la légèreté et une nouvelle manière positive de fonctionner et d'être.

Dans de nombreux cas, le patient arrive à transformer littéralement sa vie en ayant compris le sens de son mal-être pour dépasser la situation, et aller vers un futur positif, constructif, dans la réussite et l'abondance.

5. Une formation intensive qui va à l'essentiel

La formation complète dure 9 jours. Elle peut être complétée par une semaine de mise en pratique professionnelle (MEPP). Les rappels anatomiques et théoriques sont réduits au minimum.

L'enseignement de la théorie qui apporte les nouvelles connaissances est directement suivi par les exercices pratiques, en binôme. Dès le lendemain du premier WE, la technique est applicable efficacement dans la pratique professionnelle.

Le concept adapté à notre pensée occidentale, donne une vision globale de la santé qui rapproche l'énergétique traditionnelle avec les découvertes de la physique quantique et des découvertes actuelles de la psychologie.

La formation débute par l'apprentissage de l'ancrage du thérapeute spécifique à la KE. Puis le programme est suivi par l'approche et la libération du corps physique, des grands axes ostéo-articulaires, pour aller crescendo vers la libération émotionnelle et la gestion du mental qui en découle, dans une progression logique, pour une intégration claire et harmonieuse.

Le stagiaire repart avec une vision holistique du fonctionnement de la globalité de l'être humain et avec des outils performants et efficaces pour réussir ses traitements et pratiquer son métier de thérapeute avec joie et passion.

Le travail se transforme alors en plaisir, avec la grande satisfaction d'avoir aidé quelques personnes sur un bout de leur chemin.